Blues – Comment improviser avec 3 plans


La difficulté lorsque l’on débute l’improvisation, c’est qu’on monte et on descend la gamme…pas top ! 🤔

Savez vous qu’il est possible de faire des improvisations très correctes avec simplement trois plans ? 👍

⚠ Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège de placer des plans hors contexte et au petit bonheur la chance.

Je vous propose deux improvisations pour vous montrer comment utiliser les plans pour improviser sur un blues traditionnel. 

Sois vorace, sois Pentatovore ! 🦖

David


Pour aller plus loin, accédez à ma formation L’improvisation Blues Vol-1

Cliquez sur l’image

Accède GRATUITEMENT aux fichiers en indiquant simplement ton adresse mail.

Transcription de la vidéo :

Salut et bienvenue dans ce nouveau cours.

Alors dans ce cours nous allons voir comment improviser sur un blues avec
uniquement trois plans et comment réussir à modifier ces plans pour
pouvoir jouer sur plusieurs boucles.
Alors je change un petit peu le format mes vidéos; en fait je répond essentiellement aux questions que me posent donc mes élèves
dans le groupe privé. Bien sûr vous pouvez tous en profiter…

Donc en fait ces vidéos seront un petit peu plus longues et je pense que je
publierai un peu moins de vidéos parce que ça prend beaucoup de temps! Par contre, j’irai un peu plus en profondeur.

Le tutoriel répond aussi aux problèmes qu’on retrouve souvent lorsqu’on joue:

Lorsqu’on apprend à improviser et qu’on débute l’improvisation. On a tendance à monter et descendre la gamme, ce qui est déjà très bien, puisque ça nécessite quand même un certain travail; mais après lorsqu’on improvise en fait si on joue, si on se contente de monter et
descendre la gamme, ça sonne pas!

Donc en fait il nous faut des plans pour pouvoir faire sonner un peu la gamme. Travailler avec des plans comporte un risque puisque si on ne tient pas compte du contexte musical eh bien on va se contenter de créer des
plans. C’est pour ça que le premier plan que je vous montrer respecte
particulièrement en fait la structure du morceau et la progression d’accords .

Donc le blues se joue:

c’est un blues en ré, ensuite nous avons, dans un blues c’est codé, c’est ça qui est intéressant c’est à dire qu’on peut faire des plans qui vont vraiment suivre la grille d’accords.
Ensuite nous aurons un sol 7 de nouveau le ré 7 nous irons sur le la 7,
on revient sur le sol le ré 7 et pour finir sur le la 7.

Et bien le premier plan je l’ai fabriqué, enfin je l’ai créé à partir de cet accord… et ça c’est une très bonne technique pour pas se faire avoir et juste jouer des plans .
Si vous voulez en savoir plus sur cette technique d’improvisation j’ai
déjà fait une formation qui s’appelle Blues improvisation volume 1 ou
j’aborde plus en profondeur cette technique.

Là l’idée, donc on va jouer sur deux positions du ré : voici la première position, donc cette position du ré forme C ou do et voici la deuxième
position c’est un ré forme A ou forme de La. Lorsque je joue ces premières notes… je viens jouer la tierce mineure et je fais un petit bend en fait pour aller chercher la tierce majeure, la tierce blues je reviens sur la fondamentale, c’est un ré en fait…

Voilà donc grâce à ce procédé je suis sûr que mon plan sonne parfaitement avec mon accord.

Alors ce qu’on peut faire pour l’enrichir un petit peu et ça c’est important c’est ce que je fais dans la deuxième partie en fait du solo, c’est que je vais venir rajouter une note pour épaissir un peu le son. Là cette note, elle est ici là… elle appartient à cette forme d’accords qui est toujours le ré, c’est la quinte…
Donc c’est un La… Voilà donc une technique toute simple en fait juste pour apporter une variante à notre plan. Sur l’accord suivant donc le sol, je vais utiliser la même technique c’est mon deuxième plan. Alors ces notes
appartiennent à l’accord de 7 en fait c’est la même technique que précédemment; on s’aperçoit que on a ici donc tierce de l’accord… quinte et 7eme, et j’apporte une réponse à ça à ce plan ça c’est le neuvième de l’accord , on va sur la tierce.

Donc on s’aperçoit que c’est exactement la même technique et on est sûr que lorsqu’on joue des plans de suivre la grille d’accords derrière donc c’est ça c’est exactement ce qu’il faut faire pour pas tomber dans le pièges de juste placer et des plans un petit peu au hasard. Lorsqu’on joue un blues donc je vous le répète, le blues est une musique codée, donc on peut anticiper les accords à la fin du blues en fait en à ce qu’on appelle un turnaround dont on aura le cinquième degré, le 4ème degré, on revient sur le premier degré pour finir sur le quatrième degré.

Et bien là moi je vous conseille d’apprendre des turnaround.

donc je vous en propose un qui fait ça…. donc on est encore sur l’accord de la, alors en fait c’est simplement la triade donc les notes de l’arpège, les notes de l’accord, encore une fois comme on joue du blues on vient jouer tierce majeure, tierce mineure; quinte, fondamentale, 7eme, blue note et lorsqu’on va venir jouer le sol, au niveau de la grille d’accord, on va répéter
la même chose….. et pour terminer on joue donc le ré… on va jouer ça…..
est ce que c’est que ça eh bien je vous montre l’accord tierce et quinte
et puis la 7è ici comme si on faisait cet accord là en fait c’est comme si on mettait la 7e ici

Alors en étudiant cette technique on est sûr que notre solo va sonner. Dans la deuxième partie de mon solo en fait je reprends le deuxième plan
Qu’est ce que c’est que ce plan en fait, c’est le plan qu’on jouait sur le sol
mais alors si on l’analyse on s’aperçoit que les notes qu’on joue appartiennent aussi à l’accord de ré, la tierce mineure, fondamentale
voilà et puis la sixte ici…

Alors pourquoi on peut jouer une sixte sur un accord de ré 7 et bien parce que lorsqu’on joue ce genre de pattern blues et bien cette note là, c’est bien la sixte, ce qui veut dire qu’on peut intervertir les deux plans et on est sûr que ça va sonner. En plus on peut finir sur la fondamentale.


Voilà donc l’idée.

Alors je vais vous jouer un deuxième solo qui donc à titre
d’exemple qui reprend à peu près les mêmes les mêmes techniques je vais simplement modifier légèrement les plans que vous avez montré; c’est pour vous montrer qu’en fait qu’il est possible d’appliquer cette technique à l’infini sans jamais pour autant se répéter.
Alors vous montre les plans j’ai utilisé donc pour ce deuxième solo.
C’est la même technique donc tierce et on finit sur la fondamentale
ensuite je répète le même plan mais j’en lève la dernière note je termine directement sur le ré là c’est mon nouveau plan; qu’est ce que c’est que ces notes ? simplement c’est l’arpège de mon ré 7 fondamentale, tierce
mineure, tierce majeure, quinte, sixte fondamentale et pour anticiper sur l’accord de sol eh bien je vais jouer la tierce ici de sol.


Ensuite pourront donc sur le sol je vais refaire le plan qu’on a vu tout à
l’heure je vais répéter plusieurs fois voilà alors qu’est ce que c’est bon
c’est encore la 7e la quinte et la tierce l’accord voilà.


Plan suivant :

Et bien septième avec un petit bend plus la quinte et pour terminer je
rejoue le même turnaround et sur le dernier accord donc voilà comment on peut improviser avec trois plans et puis après utiliser des petites variantes pour éviter de se répéter j’espère que cette vidéo vous a plu si
encore une fois vous voulez en savoir plus en fait sur la construction de plans sur des accords de 7eme je vous invite à télécharger la formation Blues improvisations volume 1 qui est sous la vidéo dans le lien

Je vous dis à très bientôt et je vous souhaite une bonne gratte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.